Tandem : un appel à projets de recherche translationnelle sur le cancer, co-dirigés par un clinicien et un spécialiste en recherche fondamentale

Il est largement admis que la créativité et l’innovation naissent à l’interface de disciplines dans lesquelles deux manières de penser s’associent pour résoudre un problème commun. Les équipes interdisciplinaires ou multidisciplinaires sont motivées par le défi de l’objectif qu’elles partagent et par les manières différentes d’aborder le sujet, formant ainsi une collaboration coopérative, et non compétitive. Le pôle AGORA de recherche sur le cancer a été construit dans le but de réunir des chercheurs issus de différentes institutions autour d’un objectif commun : le développement de thérapies et de méthodes diagnostiques innovantes pour les patients atteints d’un cancer. Ingénieurs de l’EPFL, chercheurs académiques de l’UNIL et de l'UNIGE, ainsi que cliniciens actifs dans la recherche au CHUV à Lausanne et aux HUG à Genève y travaillent sous un même toit. La Fondation ISREC souhaite maintenant lancer un appel à projets soumis par des tandems, composés d’un clinicien et d’un chercheur ayant conçu conjointement un projet de recherche translationnelle qu’ils co-dirigeront. Le programme Tandem octroiera des bourses de 2 ou 3 ans pour le salaire de postdoctorants ou d’assistants de recherche encadrés à part égale par un clinicien et un chercheur/ingénieur.
 

Le transfert vers une application clinique des connaissances sur les mécanismes de la maladie, qu’elles soient issues de la biologie cellulaire ou moléculaire, de la génétique, de la génomique, de la bioinformatique ou de la protéomique, requiert un cadre stable et qualifié de chercheurs ‘translationnels’ maîtrisant les techniques scientifiques les plus avancées. Mais dans la recherche translationnelle, il est tout aussi important de comprendre les défis médicaux auxquels font face les médecins et les patients dans leur lutte contre le cancer. Nous espérons donc favoriser une approche « alliant chevet du maladeet laboratoire » plutôt qu’une approche « du laboratoire au chevet du malade ».  Dans cet effort, de jeunes scientifiques seront encadrés par un clinicien et un scientifique spécialisé qui auront défini un projet commun. Le besoin de surmonter la « barrière linguistique » entre la clinique et la recherche fondamentale représente souvent la moitié du défi à relever lors de la création d’un groupe performant de recherche translationnelle. Nous recherchons des paires de scientifiques et de cliniciens prêts à s’associer pour des projets dirigés conjointement et abordant des problèmes d’actualité liés à la thérapie des cancers ou au diagnostic de cette maladie.
 

Grâce à leur exposition aux deux mondes, les postdoctorants et assistants de recherche formés dans le cadre du programme Tandem parleront couramment aussi bien le langage de le recherche fondamentale que celui de la clinique. Si besoin est, une formation spécifique peut être assurée en cas de manque d’expérience ou de connaissances dans certains domaines. Le travail à l’interface entre la recherche fondamentale et clinique nécessite des partenariats réunissant scientifiques travaillant en laboratoire et chercheurs évoluant dans le domaine clinique. Ainsi, les projets Tandem serviront non seulement à la translation, mais permettront également à de jeunes chercheurs de combler le fossé entre les avancées de la recherche et l’application clinique.
 

Appel à projets compétitifs basés sur une collaboration entre recherche clinique et fondamentale :

Les requérants sont invités à demander des fonds pour des postes de recherche translationnelle à l’intersection entre la recherche fondamentale et clinique dans le domaine du cancer, ainsi que pour les frais de fonctionnement du projet. Les boursiers recrutés pour le programme Tandem œuvreront à la translation de résultats issus de la recherche fondamentale en des thérapies anti-cancéreuses ou au développement de biomarqueurs. La demande de fonds devra être soumise conjointement par un chercheur clinique et un scientifique spécialisé dans la recherche fondamentale. La preuve d’un environnement de recherche approprié sera exigée, et les requérants seront titulaires d’un doctorat ou d’un titre équivalent en sciences naturelles, médicales ou biomédicales, ou en sciences de l’ingénierie. Une communication efficace et d’excellentes compétences en matière d’organisation faciliteront la coopération et le transfert de connaissances et de compétences. Les projets seront examinés et sélectionnés par le Conseil Scientifique de la Fondation ISREC.

Durée des projets et fonds :

Des projets de 2 ou 3 ans, dotés de CHF 100'000 à 200’000 par année et par projet.

Lieu de travail :  

En Suisse

 

05/04/2021

Délai de soumission : 01.03.2022