Elucidation des règles d’identification des épitopes propres au cancer par les lymphocytes T – Prof. David Gfeller

Date de publication

Liens

Ce « fonds affecté » a été attribué au Prof. David Gfeller en juillet 2024 pour une durée d’une année.

Dans l’immunothérapie des cancers, les lymphocytes T jouent un rôle essentiel, car ils sont capables de cibler et d’attaquer les cellules cancéreuses. Pour ce faire, ils doivent reconnaître des molécules spécifiques, appelées épitopes, présentes sur les cellules cancéreuses, mais absentes à la surface des cellules saines. De manière à maximiser la probabilité de détecter la grande variété d’épitopes présents dans les patients atteints d’un cancer, différents lymphocytes T sont pourvus de récepteurs différents. Les récepteurs des lymphocytes T aptes à reconnaître les épitopes propres au cancer sont prometteurs pour les applications thérapeutiques, vu qu’il est possible de modifier les lymphocytes T de manière à ce qu’ils expriment ces récepteurs et ensuite d’administrer ces cellules modifiées au patient.  

La technologie actuelle permet de mieux en mieux d’identifier les différents récepteurs des lymphocytes T et les épitopes présents dans les tumeurs. Cependant, il est encore très difficile de déterminer quel lymphocyte T reconnaît quel épitope.

Dans le cadre de notre projet, nous combinerons méthodes expérimentales et informatiques pour caractériser la reconnaissance par les récepteurs des lymphocytes T des épitopes propres au cancer. Nous visons ensuite à développer des modèles basés sur l’intelligence artificielle, qui serviront à analyser d’importantes collections de récepteurs des lymphocytes T issus de patients. Le but sera de sélectionner les plus prometteurs pour une application clinique. Ces résultats viendront compléter les recherches en cours au département d’oncologie et ailleurs. Ils contribueront ainsi à accélérer et à rationaliser les pipelines actuels, afin de prioriser la sélection des récepteurs les mieux adaptés auxthérapies à base de lymphocytes T.