Cancer du poumon – Prof. Charna Dibner (UNIGE), Prof. Alfredo Addeo (HUG) et Dr Wolfram Karenovics (HUG)

Date de publication

Liens

Étude du lien entre le système circadien et la génération de tumeurs pulmonaires afin de personnaliser les horaires de la chimio-immunothérapie

Projet de la Prof. Charna Dibner, Université de Genève, du Prof. Alfredo Addeo, Hôpital universitaire de Genève, et du Dr Wolfram Karenovics, Hôpital universitaire de Genève

Le cancer du poumon est l’une des causes les plus fréquentes de décès liés au cancer dans le monde, en grande partie parce que la plupart des patients ont déjà développé des métastases au moment du diagnostic. Outre la nécessité d’un diagnostic plus précoce, il existe un manque fondamental de thérapies efficaces pour le cancer du poumon.  Par conséquent, le cancer du poumon a un mauvais pronostic et un faible taux de survie. Dans ce projet de collaboration Tandem, une chercheuse en sciences fondamentales, un chirurgien et un oncologue cherchent à innover dans le traitement du cancer du poumon en utilisant l’horloge circadienne interne de l’organisme pour maximiser l’impact thérapeutique.

Le système circadien a évolué dans les organismes sensibles à la lumière pour servir d’horloge biologique intrinsèque avec des périodes d’oscillation proches de 24 heures, en accord avec le temps géophysique. Il s’agit du système moléculaire de mesure du temps qui fonctionne dans la plupart des cellules de l’organisme et qui régit nos activités physiologiques. En outre, ce système est lié à une horloge de division cellulaire qui régit à la fois la croissance normale et le développement des tumeurs. Lors de la transformation maligne, c’est-à-dire la génération de cellules cancéreuses à partir de cellules normales, les deux systèmes de contrôle cellulaire susmentionnés subissent des changements massifs, ce qui entraîne la formation de tumeurs.

Ce projet propose d’optimiser la chronothérapie pour le cancer du poumon. La chronothérapie signifie que le « programme de traitement » est programmé de manière à aligner l’introduction du médicament sur les rythmes circadiens naturels du patient. Des données préliminaires montrent que pour certains types de cancer, la coordination de l’administration de médicaments antitumoraux à certains moments de la journée améliore l’efficacité de la chimiothérapie et réduit la toxicité. Inspirée par ce potentiel émergent, l’équipe Tandem étudiera la chronobiologie du cancer du poumon, pour voir si la coordination de la thérapie avec le cycle circadien peut améliorer le résultat pour les patients atteints de cancer du poumon.

Le projet a deux objectifs. D’une part, il s’agit d’affiner le diagnostic du cancer du poumon et, d’autre part, de mettre au point des horaires personnalisés pour l’administration de la chimio-immunothérapie. Pour ce faire, ils analyseront l’interaction entre l’horloge circadienne et la progression du cancer du poumon, ainsi que la réaction des patients à un traitement administré à différents moments de la journée. Cela devrait permettre d’optimiser le traitement du cancer du poumon et d’améliorer les soins personnalisés.